Retraite progressive, une transition douce entre la vie active et la retraite

retraite progressive

Depuis la déclaration officielle du dispositif des retraites en 2014, la retraite progressive suscite beaucoup d’intérêt auprès des séniors. Possible à 60 ans, cette préretraite permet de percevoir un pourcentage de la retraite, tout en restant actif.

En quoi consiste la retraite progressive ?

Appliquée le 20 janvier 2014, la loi des retraites a mis au point un dispositif qui permet d’obtenir une retraite progressive dès 60 ans. Ainsi, le bénéficiaire pourra diminuer son activité et cotiser pour améliorer le montant de sa retraite définitive.

Cette phase non obligatoire est un passage doux entre la vie active et la retraite. En effet, en choisissant la retraite progressive, une personne peut alléger ses heures de travail sans défavoriser le montant total de ses revenus.

Qui peut bénéficier de la retraite progressive ?

La retraite progressive est soumise sous conditions qui diffèrent selon le statut d’activité du bénéficiaire. Elle est attribuée de façon générale aux salariés comme aux indépendants.

Selon la loi des retraites du 2014, cette préretraite concerne spécifiquement les salariés du régime général, les artisans, les commerçants, les industriels, les salariés agricoles et les contractuels de la fonction publique.

Pour bénéficier d’une retraite progressive de l’Assurance retraite du régime général de la Sécurité sociale, il faut remplir les quatre conditions suivantes :

  • Avoir au minimum 60 ans.
  • Justifier une assurance retraite d’au moins 150 trimestres.
  • Exercer une ou plusieurs activités dont la durée est considérée comme un travail à temps partiel. C’est-à-
  • dire que si la personne travaille à temps plein, elle doit réduire le taux horaire de son activité.
  • La durée globale du travail doit représenter de 40 % à 80 % de la durée d’un travail à temps plein.

Par exception, la retraite progressive n’est pas accordée dans les cas suivants :

  • Une personne qui exerce une activité libérale lors du dépôt de la demande ;
  • Une personne qui exerce une activité dans un cadre à forfait-jour ;
  • Les artisans taxis qui sont affiliés à une assurance volontaire ;
  • Les responsables des sociétés ou les mandataires sociaux ;
  • Les voyageurs représentants du placier VRP, sauf si la personne peut obtenir un justificatif de la durée de son travail à temps partiel.

Comment calculer le montant d’une retraite progressive ?

Le montant de cette préretraite dépend des droits à pension acquis au dernier jour du trimestre civil qui précède la date de transition à la retraite progressive. La détermination de ce montant prend en compte l’ensemble des trimestres validés à la date du dépôt de la demande d’une retraite progressive.

Le calcul de cette préretraite se fait en suivant la formule de la retraite définitive. Un pourcentage du résultat obtenu sera attribué au bénéficiaire de la retraite progressive. Le montant de cette pension dépend de la durée de l’ensemble d’activités, exercées à temps partiel. Celui-ci est calculé selon la formule suivante :

  • TOTAL DE POINTS x 30 / 50 ou 70 % x LA VALEUR DU POINT RETRAITE %
  • Le pourcentage de cette préretraite est défini selon la durée de travail, c’est-à-dire comme suit :
  • 30 % pour une durée d’activité de 80 à 60 % d’un temps complet.
  • 50 % pour une activité dont la durée est inférieure à 60 % et supérieure à 40 % d’un temps complet.
  • 70 % pour une durée d’activité salariée inférieure à 40 % d’un temps complet.

Cependant, pour un indépendant, ce montant sera proportionnel à la baisse de ses revenus professionnels.
Notez bien que les trimestres ne sont pas calculés en fonction du temps d’activité.

En effet, un trimestre est validé dès que le taux des revenus d’activité soumis à la cotisation atteint un montant défini. Dans certains cas et avec une autorisation de l’employeur, il est possible de cotiser sur la base de temps plein pendant une retraite progressive.

Dans tous les cas, tous les trimestres cotisés lors d’une retraite progressive seront pris en compte dans le calcul de la retraite définitive.

Comment demander une retraite progressive ?

Le passage à une retraite progressive se fait par l’envoi d’une demande. Celle-ci est déposée 6 mois avant la date du début de la retraite progressive.

Pour déposer cette demande, il faut passer par les étapes suivantes :

  1. remplissez une demande de retraite progressive ;
  2. faites remplir l’attestation de retraite progressive à votre employeur si vous êtes salarié.
  3. Adressez ces deux formulaires ainsi que quelques pièces administratives complémentaires du dossier à la caisse régionale par courriel.

Sachez que ces documents sont téléchargeables sur le site officiel des services publics.

Si vous souhaitez mettre fin à la période de la retraite progressive, il est impératif d’arrêter toute activité à temps partiel et de demander une retraite définitive. Pour cela, vous devez déposer une autre demande dans les 5 à 6 mois qui précèdent la date du passage à la retraite définitive.

  • bitcoinBitcoin (BTC) $ 49,478.00
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,229.04
  • solanaSolana (SOL) $ 195.84
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.175328