Quelles sont les spécificités du métier d’agent d’escale ?

agent escale

Le métier d’agent d’escale est indispensable au fonctionnement d’une compagnie aéroportuaire. En quelques mots, pas d’escale sans agent d’escale ! Il s’agit d’un métier passionnant qui présente de nombreux avantages pour ceux qui l’exercent.

Il faut savoir que de plus en plus de personnes s’intéressent aux professions aéroportuaires et beaucoup désirent travailler en tant qu’agent d’escale.

Cela dit, certaines compétences et qualités se révèlent indispensables pour assurer à l’idéal les fonctions d’un agent d’escale. Les informations détaillées ci-dessous vous en apprendront plus sur cette profession.

Un agent d’escale : qu’est-ce que c’est ?

L’agent d’escale est le premier interlocuteur du passager dans l’aéroport. Il a pour rôle d’informer et de prendre en charge les passagers à leur arrivée et à leur départ. Il se charge des opérations d’embarquement et de débarquement des passagers au sein de l’aéroport et procède à leur enregistrement.

À l’instar de nombreux autres professionnels, les agents d’escale sont des experts ayant suivi, au préalable, une formation qualifiante. Ils ont souvent recours à un centre de formation reconnue comme E.A FORM ACTION. Un tel centre offre la possibilité de découvrir les compétences requises pour bien assurer les missions d’un agent d’escale aéroportuaire.

Quelles sont les missions d’un agent d’escale ?

L’agent d’escale est chargé de plusieurs fonctions au sein d’une structure aéroportuaire. Voici un aperçu des tâches qui lui sont attribuées.

Accueillir et renseigner les passagers

Le premier rôle d’un agent d’escale consiste à accueillir les voyageurs qui se situent dans l’aéroport. Il aide ensuite les passagers à se renseigner et les accompagne dans le remplissage de toutes les formalités de voyage. Pour mener à bien cette mission, il doit nécessairement acquérir des techniques spécifiques d’accueil à l’issue d’une formation dynamique comme celle de E.A FORM ACTION.

En outre, sachez que de l’arrivée du passager jusqu’au décollage de l’avion, l’agent d’escale n’a pas une minute à perdre. Il aura à prendre en charge les voyageurs au départ et à l’arrivée des vols. Il doit les informer sur les horaires et procéder à la vérification des pièces de voyage (réservations, pièces d’identité, passeport, etc.).

Enregistrer les passagers et leurs bagages de soute

L’agent d’escale a également pour mission d’enregistrer les passagers et leurs bagages de soute. Il coordonne une bonne partie des opérations d’embarquement ainsi que de débarquement et contrôle le poids de chaque bagage avant qu’ils ne soient envoyés dans l’avion.

Pour vous en dire plus, sachez que l’agent d’escale se sert souvent d’une petite sangle à main ou d’un pèse-personne pour assurer au mieux cette mission.

Assister les passagers présentant des particularités

Une autre des principales missions d’un agent d’escale est de veiller sur les voyageurs présentant des signes de faiblesse. Qu’il soit question d’enfants non accompagnés, de personnes âgées ou handicapées, ce professionnel se rend disponible pour aider tout le monde.

Un aspect important qui explique en quoi l’empathie et la patiente constituent des qualités incontournables de ce métier.

Gérer les retards et les irrégularités liées aux bagages

Les bagages perdus ou endommagés doivent être signalés et stockés dans un endroit prévu à cet effet. Raison pour laquelle l’agent d’escale intervient avant et après chaque vol et s’assure que toutes les irrégularités ont été identifiées. Il en est de même pour les cas de retards de vols.

L’agent aide le voyageur à trouver un autre vol dans les prochaines heures ou l’accompagne dans le processus de remboursement du billet.

Par ailleurs, l’agent d’escale travaille sous la tutelle du chef de passage. Aussi, le professionnel aéroportuaire peut travailler en équipe dans les aéroports et ses horaires sont variables. À noter qu’il peut arriver que l’agent soit tenu de travailler durant un week-end et un jour férié.

Quelles formations faire pour devenir agent d’escale ?

Aujourd’hui, il existe de nombreuses formations qui permettent de travailler en tant qu’agent d’escale. Ceci dit, notez qu’un niveau Bac est le minimum requis pour présenter sa candidature auprès d’un centre de formation.

Un grand nombre de modules sont proposés tout au long de l’année dans des écoles aéronautiques. Les aspirants au métier d’agent d’escale ont le choix entre deux principaux modes de formation.

Une formation initiale

Après un bac général, technologique ou professionnel (de préférence) dans le domaine tertiaire, il faut préparer en 1 an, une (MC) mention complémentaire en accueil dans les transports. Il est aussi possible de décider d’obtenir un BTS en tourisme, mais cela nécessite 2 ans de préparation.

Avec un Bac+3 orienté BUT techniques de commercialisation ou une licence LEA (langues étrangères appliquées), vous pouvez également exercer le métier. Pour ce qui est de ceux qui n’ont pas le Bac, ils ont la possibilité de suivre une formation continue et adaptée au métier afin d’obtenir leurs certificats d’agent d’escale.

Une formation continue

Le métier d’agent d’escale est aussi accessible par la voie d’une formation continue pensée pour les adultes. Aujourd’hui, un certain nombre d’organismes offrent des formations d’agents d’escale aux adultes.

En général, il s’agit des formations professionnelles plus ou moins longues qui impliquent un stage pratique en situation. De plus, certaines compagnies aériennes proposent des formations internes aux personnes recrutées.

Quel que soit le type de la formation, les étudiants devront avoir 18 ans au minimum et disposer d’un casier judiciaire vierge. Ils pourront ensuite effectuer un stage en entreprise et travailler à la fin de la formation.

Combien gagne un agent d’escale ?

Bien qu’il s’agisse d’un métier très intéressant, la profession en elle-même n’est pas la plus juteuse au tout début. En vérité, un agent d’escale gagne en moyenne 2000 euros comme salaire brut mensuel. Sa rémunération peut grimper selon son expertise et ses heures de travail. Des points non négligeables qui peuvent amener un agent d’escale à gagner jusqu’à 5000 euros, par mois, en fin de carrière.

Quels sont les avantages du métier d’agent d’escale ?

Une myriade de raisons expliquent pourquoi bon nombre de personnes s’intéressent au métier d’agent d’escale. D’abord, il permet de représenter une entreprise aéroportuaire auprès de sa clientèle. En tant qu’ambassadeur de son entreprise, auprès des passagers, l’agent d’escale a la responsabilité de préserver l’image de celle-ci. Il est donc question donc d’une profession de responsabilité et de défis.

Même s’il n’est pas, toujours évident, le plus grand avantage est lié aux conditions salariales. Il faut savoir que les activités de l’agent d’escale dépendent des horaires de vol. Les avions, selon la saison, peuvent décoller à tout moment, et ce 7 jours sur 7 !

Les agents d’escale devant servir pendant 2 heures avant le départ, ils finissent donc par cumuler des primes tout au long des journées de travail. En fin de compte, le salaire se révèle assez intéressant.

En outre, la fonction d’agent d’escale est évolutive et présente assez d’opportunités de carrière. Un agent d’escale peut évoluer pour occuper le poste de leader de vol ou celui de superviseur. Il peut aussi suivre d’autres orientations, soit grâce à sa formation soit par une reconversion professionnelle.

Un autre avantage de cette profession réside dans la diversité du métier. Aucune journée ne ressemble à l’autre, et tous les vols ne se passeront pas de la même façon.

Ce qui signifie que ce professionnel ne s’ennuie pas du tout dans un aéroport et tout peut lui arriver, même les situations auxquelles il ne s’attend pas. En cliquant ici, vous découvrirez une situation plutôt fâcheuse à laquelle un agent d’escale a été confronté.

La rencontre avec des personnes du monde entier est très enrichissante, surtout lorsque l’agent aime le contact humain. Le travail en équipe est parfois très réjouissant. L’agent et ses collègues de travail peuvent former une petite famille. Un aspect plutôt agréable aidant à surmonter les journées difficiles.

Quelles sont les contraintes liées à l’activité d’agent d’escale ?

La seule contrainte d’un agent d’escale est relative au rythme de travail assez rigoureux. Les horaires de travail peuvent en décourager plus d’un. Toutefois, les agents sont préparés moralement dès le départ et sont prêts à accepter cette pression. La plupart apprécient leur travail et tiennent à le garder. En réalité, l’agent d’escale doit apprendre à gérer la fatigue et le stress au quotidien.

Le milieu aéroportuaire se révèle très anxiogène et même en y travaillant tous les jours, l’on peut être soumis à de fortes vagues de stress. De plus, la ponctualité constitue le premier souci de l’agent d’escale. Celui-ci doit travailler pour que chaque avion parte à l’heure.

À cet effet, il doit être paré à toutes les situations, y compris celles qui peuvent se révéler extrêmes. En cas de retard ou d’annulation de vol, l’agent doit pouvoir gérer son stress et faire face à une grosse vague de passagers souvent mécontents.

Quelles sont les qualités d’un bon agent d’escale ?

Comme vous aurez pu le deviner, certaines qualités sont indispensables pour devenir l’un des meilleurs agents d’escale. Ces qualités permettront de se démarquer en offrant une prestation plus que satisfaisante. Parmi les principales qualités, l’on retient notamment :

  • la ponctualité ;
  • la propreté ;
  • le dynamisme ;
  • le sens du relationnel ;
  • la maîtrise de l’anglais ;
  • l’esprit d’équipe, etc.

En plus de toutes ces qualités, l’agent d’escale doit être calme, souriant et avoir le sens de l’humour. Aussi, il doit maîtriser la terminologie aéronautique, les règles de sécurité aéroportuaire ainsi que les logiciels liés aux services aéroportuaires.

Pour pouvoir se rendre aisément à l’aéroport à toute heure, il doit absolument disposer d’un permis de conduire. Enfin, les retards de vols et les bagages égarés stressent naturellement les voyageurs. Dans de telles situations, l’agent d’escale doit quand même rester zen et courtois.

  • bitcoinBitcoin (BTC) $ 29,638.00
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,922.92
  • solanaSolana (SOL) $ 46.39
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.081149