Assurance habitation : y avez-vous pensé ?

assurance habitation

Formalité que l’on n’a pas systématiquement en tête au moment de l’emménagement dans son nouveau domicile, assurer son habitation est une démarche dont l’importance se fait surtout ressentir quand les problèmes surgissent.

Nous balayerons dans cet article les aspects de ce contrat d’assurance, et notamment, son cout, ce qu’elle recouvre, les subtilités à connaitre ainsi que les risques à éviter.

Une assurance pour votre domicile, mais pas que…

L’assurance habitation recouvre plusieurs garanties et n’est pas uniquement dédiée à votre seul domicile. Ce contrat intègre, dans sa formule de base, la responsabilité civile qui correspond aux dommages que vous pourriez causer à des tiers.

L’assurance multirisque habitation vous couvrira également du risque incendie, dégâts des eaux, catastrophes naturelles et bris de glace.

Dans une formule plus étendue, vous pourrez garantir les biens de votre domicile pour vous prémunir de cambriolages notamment.

Obligatoire selon les cas

L’assurance habitation est une protection qui sera obligatoire si vous êtes locataire de votre logement. Dans ce cas elle garantira notamment vos biens et objets lors de sinistres que vous pourrez subir ou dans le cas de cambriolage.

En tant que propriétaire, rien ne vous contraint dans la loi à souscrire ce type de contrat. Celui-ci est toutefois fortement recommandé pour vous protéger des risques que vous pourriez causer au voisinage lors de sinistres (responsabilité civile) et afin de faire face aux dégâts des eaux si votre domicile se situe dans une zone à risque.

La recrudescence des cambriolages incite également, aussi bien propriétaires que locataires à revoir leurs garanties à la hausse.

Si vous êtes propriétaire dans une copropriété vous serez couvert par le contrat d’assurance de celle-ci, un contrat complémentaire pourra être souscrit pour votre responsabilité civile et la protection de vos biens en cas de vol.

Une assurance à quel cout ?

Le prix de votre prime d’assurance variera en fonction de la surface de votre logement et de ses dépendances, ainsi que selon votre lieu d’habitation et votre profil (propriétaire ou locataire).

Ces dernières années, la multiplication des catastrophes naturelles a eu pour effet mécanique d’augmenter le cout des contrats d’assurances multirisques habitation sans pour autant que leurs garanties ne soient revues à la hausse.

Le tarif qui vous sera proposé par le courtier d’assurance sera généralement moins élevé si vous possédez déjà plusieurs contrats chez lui, dans tous les cas, faire jouer la concurrence est également un moyen intéressant de voir baisser la note.

Attention un prix attractif peut dissimuler des franchises importantes, et dans ce cas, quand un sinistre survient, vous aurez à payer cette différence non prise en charge par votre assurance.

Les subtilités de ces contrats

Bien souvent, les assurés prennent entièrement connaissance du détail de leur contrat d’assurance lors de l’arrivée d’un sinistre.

Il faut reconnaitre que la lecture des multiples clauses et petites lignes de son contrat peut rebuter la majorité, il est cependant conseillé à minima de prendre connaissance des conditions particulières qui synthétisent les différentes garanties et les franchises qui y sont associées ainsi que les plafonds d’indemnisation.

Par ailleurs, le montant du mobilier assuré est parfois sous-estimé, il convient de bien évaluer ses biens pour, de ce fait, éviter une mauvaise surprise et réviser éventuellement ce montant au fil du temps et des équipements ou nouveaux aménagements intégrant votre domicile.

Sachez que, bien souvent, le respect de normes de sécurité vous sera imposé par votre contrat et conditionnera votre bonne indemnisation. C’est ainsi le cas lors de la survenance d’un incendie où l’absence de détecteurs de fumées et le défaut de ramonage de sa cheminée pourront poser problème.

Enfin, des clauses d’exclusion de garantie, qui sont des situations lors desquelles votre assureur ne prendra pas en charge les dégâts, sont présentes dans chaque contrat et méritent donc une attention particulière au moment de la contractualisation de son assurance habitation.

Travailler chez soi, quelle conséquence pour mon assurance ?

Exercer une activité professionnelle à votre domicile ne sera pas sans conséquence sur son contrat d’assurance. En tant qu’indépendant il vous faudra veiller à ce que votre police d’assurance reprenne bien la pièce où vous pratiquez.

Si votre matériel professionnel reste sommaire (ordinateur, téléphone), votre assurance habitation devrait être suffisante pour couvrir vos biens. Un contrat de responsabilité civile professionnelle sera toutefois nécessaire dans le cadre de votre activité.

En tant que télétravailleur salarié vous restez lié à l’assurance de votre entreprise dans le cadre d’éventuel sinistre impactant votre personne (accident du travail) ou votre matériel professionnel.

Pour ce qui est de votre logement, pensez à interroger votre compagnie d’assurance sur la prise en compte du télétravail dans le contrat multirisque habitation.

  • bitcoinBitcoin (BTC) $ 36,673.00
  • ethereumEthereum (ETH) $ 2,403.57
  • solanaSolana (SOL) $ 90.07
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.139855