La traduction financière : pourquoi se tourner uniquement vers un professionnel ?

traduction financière

La traduction financière est loin de ressembler à tous les autres types de traduction. Elle demande surtout de vraies spécialistes du domaine, afin de pouvoir restituer fidèlement les idées du document original vers la version finale.

C’est pourquoi il vous est nécessaire de trouver un vrai professionnel pour la traduction de vos documents financiers.

Nous allons justement vous parler de quelques-uns des différents aspects de la traduction financière. Nous allons également vous montrer quelques points que vous devez considérer pour chaque prestataire que vous auriez mis sur votre short-liste.

La traduction financière, c’est quoi ?

La traduction financière et économique fait partie des catégories des traductions spécialisées. À la différence de la traduction simple et traditionnelle, la traduction spécialisée nécessite un savoir-faire plus important dans le domaine précis de la spécialisation.

Elle nécessite de ce fait des connaissances renforcées afin de rendre le texte traduit fidèle et compréhensible aux lecteurs. Elle ne doit en aucun cas déformer de quelque manière que ce soit le document original.

Les documents concernés par la traduction financière peuvent par exemple être des rapports d’activités d’entreprises, des analyses techniques et financières d’une entreprise ou d’un actif en bourse, des rapports d’audits, etc. Ces documents peuvent concerner des secteurs d’activités différents comme la comptabilité, la finance de l’entreprise, la bourse, l’économie, etc.

Un langage qui est propre au domaine financier

La traduction financière nécessite l’utilisation de terminologies parfaitement adaptées. En plus de la langue de destination, cette terminologie peut même dépendre du pays concerné. L’exemple le plus évident est la langue anglaise, qui est différente sur le sol américain et sur le sol britannique, même pour le langage courant.

Le format des chiffres est aussi un détail qu’il faut respecter dans la traduction financière. L’utilisation des espaces, des points et des virgules peut en effet prêter à confusion dans les différentes langues. Et l’impact d’une mauvaise traduction peut être catastrophique. En effet, entre les langues anglaises et françaises par exemple, un mauvais placement d’une virgule peut induire en erreur le lecteur de l’ordre des milliers.

Des connaissances spécifiques et renforcées dans le domaine financier

La connaissance du langage utilisé dans le domaine financier et économique est primordiale dans la traduction financière. Cependant, elle ne suffit pas. Le traducteur devrait avoir des connaissances approfondies dans le domaine afin de comprendre ce qu’il traduit. C’est seulement de cette manière qu’il pourra restituer fidèlement les idées décrites dans le texte original, sans en ajouter et sans en soustraire.

Le traducteur devrait aussi être à l’affût des actualités financières et économiques. Ces dernières peuvent avoir un rapport direct ou indirect avec le sujet qu’il traite dans les textes à traduire. Elles peuvent être l’explication nécessaire non dite dans certains textes, qui peuvent parfois être en contradiction avec les propres connaissances du traducteur.

Un niveau de confidentialité important

La confidentialité des documents est aussi un point primordial dans la traduction financière. C’est l’un des détails qui peuvent réellement vous inciter à ne choisir qu’un vrai professionnel pour la traduction de vos documents.

C’est même l’un des points qui peuvent vous inciter à toujours garder le même prestataire si ce dernier a déjà montré sa fiabilité par le passé. Changer de prestataire à chaque fois présente en effet des risques importants sur la sécurité des informations.

Notez qu’il est possible de faire signer une clause de confidentialité à un prestataire. Cette clause engage directement ses responsabilités en cas de divulgation du document et des informations qu’il contient.

Les autres qualités requises chez un traducteur financier

Outre les qualités en rapport direct avec la finance, il ne faut pas oublier les autres qualités que n’importe quel prestataire devrait avoir.

On peut par exemple parler des respects des délais et des consignes. Le traducteur financier devrait aussi avoir le sens de la communication et être à l’écoute de vos besoins.

Il devrait également avoir de la rigueur et être bien organisé afin d’assurer le bon déroulement de la prestation. Enfin, il ne faut pas négliger la réactivité et la flexibilité. S’il peut aussi réaliser d’autres types de traduction, comme pour un thème plus général par exemple, c’est encore mieux.

Nos derniers conseils pour choisir votre traducteur financier

La première règle est de toujours présélectionner plusieurs prestataires avant de choisir. Il est même conseillé de se renseigner sur chacun d’eux.

Vous pouvez par exemple vous renseigner auprès des entreprises avec lesquelles ils travaillent s’ils les affichent sur leur site.

Avec un peu de chances, vous pouvez aussi retrouver à travers des forums ou d’autres sites internet des avis ou des critiques envers tel ou tel prestataire. Cependant, faites quand même attention à la fiabilité de toutes ces informations.

  • bitcoinBitcoin (BTC) $ 19,383.77
  • ethereumEthereum (ETH) $ 1,066.27
  • solanaSolana (SOL) $ 32.68
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.066339