Changer de métier à 40 ans : une utopie ou une possible réalité ?

changer de métier à 40 ans

L’âge de 40 ans est généralement considéré comme celui de la mi-parcours de vie chez l’homme. À mi-parcours, la plupart des humains se remettent en question et il n’est pas rare, qu’à la quarantaine, l’on soit tenté par une reconversion professionnelle.

Vous avez 40 ans, un peu moins ou quelques années de plus et vous vous demandez si la reconversion professionnelle est un rêve réalisable pour vous ? Nous vous aidons à trouver des réponses à vos préoccupations dans cet article.

À 40 ans, la reconversion est toujours possible !

D’entrée, dissipons les doutes. Avoir ou avoisiner la quarantaine en âge n’est pas un obstacle pour une reconversion professionnelle. De nombreuses personnes l’ont déjà fait et ont réussi. L’actrice Brigitte Lahaie en est un exemple. Née en 1955, elle fait d’abord une carrière d’actrice au cinéma X, puis se reconvertit en animatrice radio, dans les années 90.

Ce choix lui réussit plutôt bien. Depuis 2001, l’ex-actrice anime l’émission « Lahaie, l’amour et vous » sur RMC. L’artiste Diam’s est aussi un exemple de reconversion réussie. Après sa carrière de musique, elle s’est lancée dans le design à 39 ans. Loin d’être une liste exhaustive, ces deux exemples ne sont qu’une infirme partie de ceux qui, aujourd’hui, vivent une « succes stories » après leur reconversion professionnelle.

À 40 ans, il est évident que vous n’êtes plus tout jeune. Pour autant, vous n’êtes pas exclu de ceux qui pourraient envisager un changement de métier. D’ailleurs, pour de nombreuses raisons, la quarantaine serait considérée comme l’âge idéal pour une reconversion professionnelle.

L’âge idéal pour une reconversion

Plus d’un auteur s’accorde à dire que les personnes âgées d’environ 40 ans ont certains avantages qui les prédisposent mieux à réussir leur reconversion professionnelle. En effet, à cet âge, vous êtes mature. Vous avez de l’expérience, mais toujours de l’énergie. Aussi, vous avez potentiellement, des économies qui vous apportent une sécurité financière.

L’expérience et la maturité

À 40 ans, vous avez certainement déjà une expérience professionnelle qui date de plusieurs années. Il y a également de fortes chances pour que vous ayez acquis des compétences que les plus jeunes ne possèdent pas encore.

Tout ceci, conjugué aux leçons de vie que vous avez déjà reçues, ainsi qu’aux responsabilités déjà assumées, vous donne un certain recul sur votre travail, votre vie, etc.

Ainsi, vous êtes moins enclin à faire certaines erreurs et à prendre des décisions sur un coup de tête. Ce n’est pas forcément le cas des jeunes de 20, 25 ans, etc. Contrairement aux apparences, passer d’une profession à une autre, à 40 ans, ne revient donc pas à tout reprendre de zéro.

L’énergie

Après avoir vécu durant quatre décennies, il est possible que vous ayez quelques petits problèmes de santé. Vos capacités physiques et votre énergie n’en sont pas pour autant altérées au point d’être un handicap pour vous. À cet âge, vous avez encore de la fouge à mettre au service de votre entreprise ou de votre employeur.

La sécurité

Lorsque vous êtes quadragénaire, vous êtes censé avoir capitalisé des compétences, mais aussi, des ressources financières. Celles-ci vous offrent une sécurité grâce à laquelle vous pouvez prendre certaines décisions avec plus de liberté.

Comment s’y prendre ?

Se reconvertir professionnellement à 40 ans est un projet tout à fait viable. Il n’en demeure pas moins une démarche qu’il faut prendre avec beaucoup de sérieux.

Commencez par faire un bilan. Concrètement, que souhaitez-vous changer dans votre vie actuelle ? Quelles sont les compétences que vous avez ? Quelles compétences souhaitez-vous acquérir ? Quels sacrifices êtes-vous prêt à faire ? Faire un tel point, vous aidera à mieux vous orienter vers un métier qui répond précisément à vos aspirations du moment. De même, aidé de ce bilan, vous saurez mieux concevoir votre projet professionnel.

Suite à votre bilan, faites minutieusement votre choix. Dans quel secteur d’activité trouverez-vous les métiers qui s’adaptent aux nouveaux standards que vous avez définis ? Quelle profession répond le mieux à vos désirs actuels ?

Opterez-vous pour le salariat ou plutôt l’entrepreneuriat ?

Si votre choix porte sur une profession entièrement nouvelle pour vous, il faudra prévoir une formation de qualité pour être compétitif. Ceci requiert un temps d’adaptation et un budget. Il faut alors éviter de quitter trop tôt votre poste actuel. Vous avez la possibilité de profiter d’une formation, tout en répondant à vos obligations professionnelles. Vous pourriez par exemple attendre la fin de la formation avant de rompre votre contrat de travail actuel.

En ce qui concerne la rupture du contrat, gardez à l’esprit qu’une démission ou un accord à l’amiable vous sera plus bénéfique. De pareilles ruptures de contrat peuvent en effet vous faire bénéficier d’une allocation au chômage.

  • bitcoinBitcoin (BTC) $ 49,120.00
  • ethereumEthereum (ETH) $ 4,162.74
  • solanaSolana (SOL) $ 192.26
  • dogecoinDogecoin (DOGE) $ 0.170700